guy

C’est face à une crise institutionnelle inédite que Guy Nzouba Ndama, le Président de l’Assemblée Nationale gabonaise depuis 19 ans,  vient d’officialiser sa démission, ce jeudi 31 mars 2016.

Le gardien du temple vient de quitter le bateau PDG en inondation et sourd à tout dialogue et au respect des lois du pays. Il rejette clairement la dérive anticonstitutionnelle, antidémocratique, liberticide et despotique des instances dirigeantes du parti démocratique gabonais (PDG) qui se croient au-dessus de la Constitution de la République en imposant son dictat aux Institutions Démocratiques du Pays.

Ce pilier du régime d’Omar Bongo Ondimba vient ainsi d’officialiser sa rupture avec le chef de l’État. Il pourrait rejoindre les rangs du PDG-Héritage et Modernité, qui a annoncé leur intention de présenter un candidat face à l’actuel président, Ali Bongo Ondimba, lui-même candidat « autoproclamé » à sa propre succession  lors de l’élection présidentielle prévue le 28 août prochain.

Guy Nzouba Ndama, considéré comme celui qui gardait la maison des lois a manifesté ainsi publiquement son exaspération face aux violations de la loi fondamentale, en quittant le bateau ivre.

Axelle MGB

www.rtngabon.org