addax

 

1 mort, 4 brûlures au second et troisième degré, 2 brûlures légères et 3 indemnes. C’est le bilan de l’explosion qui a eu lieu sur le site de collecte et d’exportation de pétrole d’Obangue-Est, au sein d’un permis d’ADDAX Petroleum Oïl & Gas Gabon Inc. à Dinonga Irondu, le samedi 12 mars 2016 aux environs de 17h.

D’un violent incendie qui n’a pas pu épargner un des employés retrouvé le lendemain de l’incendie calciné, cette explosion s’est produite sur le bac d’export n°1 qui contenait 2 000 milles barils de pétrole au moins. Ce site n’était pas en production au moment de l’explosion en raison des travaux de nettoyage.

Ces victimes sont donc les 10 compatriotes, employés de la société ORTEC, chargés de ces travaux de nettoyage et qui malheureusement se sont retrouvés dans la zone à proximité de l’explosion et dont les flammes n’ont pas épargné certains.

Les blessés ont été admis dans les structures hospitalières de Port-Gentil et de Libreville, selon le communiqué du Ministre du Pétrole et des Hydrocarbures, Etienne Dieudonné NGOUBOU.

Cet accident vient une fois de plus soulever la question de la qualité, l’hygiène et de la sécurité au sein des différents sites pétroliers. Ceci, pour éviter à l’or noir de s’enfoncer davantage dans le noir, en dépit de la baisse du prix du pétrole mais, également de sauver des vies.

 

Axelle MGB