Au sien de l’université Omar Bongo se passe maintenant des commerces illicites autour de la vente des fascicules. Après l’interdiction par le recteur Louis Marc ROPOVIA, la vente continue sous l’ombre.

campus de l’uob

Suite à l’interdiction formelle  du recteur de l’université Omar BONGO, de vendre les fascicules aux étudiants certains enseignants continuent de faire pression. Les enseignants ont trouvé d’autres voies et moyens pour mettre la pression mais surtout de faire payer à ses derniers la décision prise par le rectorat pour manifester leur mécontentement certains enseignants du département géographie selon nos informations téléchargent les documents sur internet pour les revendre à près de 45 000f cfa aux étudiants,  distribuer à tour de bras des mauvaises notes sous prétexte qu’ils n’ont pas le cour adéquat.  Certains selon les étudiants vont jusqu’à faire des chantages et préférer les menaces aux apprenants. Une situation intenable pour les étudiants qui ne savent plus à saint se vouer, le ministère de l’enseignement supérieur  est à nouveau interpellé pour mettre fin à ce qui ressemble à une escroquerie de la part de ses enseignants qui s’enrichissent sur le dos des étudiants, qui pour la plus part sont des familles modeste