Anges Makaya président de la mutuelle des étudiants de l’université Omar Bongo a condamné il y a quelques jours les inscriptions pédagogiques dont les frais varient de mille à trois milles cent francs pour les cycles de licence et cinq milles franc pour les masters. Frais aux allures d’une escroquerie masquée, conditionné par certains directeurs de département. Apres avoir accepté la hausse des frais d’inscriptions qui sont passé de neuf mille franc à trente cinq mille franc sans amélioration des conditions d’apprentissage, il suffit de jeter un regard sur le temple de savoir pour s’en rendre compte. Face à ses actes qui sont une violation des droits des étudiants, la mutuelle a simplement demandé aux autorités administratives de prendre leur responsabilités en procédant au remboursement des frais fautes de quoi les cours seront interrompus dans tous les départements concernés. Voila une année académique qui démarre dans un climat délétère.