La célébration du 51ème anniversaire du Parti Démocratique Gabonais ce 12 mars 2019 a été marqué par l’absence du distingué camarade président Ali Bongo Ondimba, toujours en convalescence au Maroc. 

Fondé le 12 mars 1968 par feu Omar Bongo Ondimba, le Parti Démocratique Gabonais(PDG) célèbre ce 12 mars 2019 sa 51 bougies. Une fête d’anniversaire pas comme les précédentes, teintée par les ennuis de santé d’Ali Bongo ondimba, président du parti et absent du territoire gabonais pour poursuivre sa convalescence au Maroc. Une absence historique depuis la naissance de ce grand Parti de masse qui alimente encore les débats,  pourtant il y a quelques jours de retour à libreville Ali bongo avait présidé le conseil des ministres puis s’en est rendu dans les rues de libreville au contact de ses concitoyens. Mais aujourd’hui absent à ce grand grand rendez -vous.

Ali Bongo lors du dernier conseil des ministres.

Les militants l’excusent d’emblée pour cette absence. En l’absence du distingué camarde président, c’est donc le secrétaire général du parti, Eric Dodo Bounguendza, qui est en première ligne.

 Ali Bongo, rappelons le a hérité du parti à la mort de son père, a été victime d’un accident vasculaire cérébral d’abord présenté par les autorités comme une « fatigue passagère », puis « sévère » le 24 octobre en Arabie Saoudite. Depuis, des mois il est apparu que rarement devant les Gabonais qui continuent de s’interroger sur ses capacités à demeurer à la tête du pays, car affaibli par la maladie, d’où les appels incessants de l’opposition à l’activation de la vacance de pouvoir.