C’est dans le cadre d’apporter plus de lumière sur les délestages observés ces derniers temps dans la capitale gabonaise que le directeur général de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (seeg) s’est rendu sur le terrain afin d’expliquer aux gabonais ce qu’il en est exactement.

Jean pierre LASSENI DUBOSE DG SEEG

Les coupures intempestives d’électricités observées ces derniers jours dans la capitale gabonaise et ses environs sont liées aux travaux de maintenance d’une turbine au niveau du site thermique d’Owendo. Le week end dernier la direction générale de la Société d’Energie et d’Eau du Gabon(SEEG) a effectuée une descente avec la presse nationale sur les lieux afin de s’imprégner de l’évolution des travaux et expliquer aux gabonais ce qu’il en est exactement. « Nous disposons beaucoup de moyens de production, mais il se trouve que, parmi ces moyens de production il y a quelques uns qui sont indisponible pour différentes raisons, soit pour des incidents, soit pour des travaux de maintenance, qui sont programmé et périodique et pour les réaliser il faut arrêter les machines, donc nous sommes en sous incapacité de production depuis quelques temps et c’est ce qui occasionne les différentes coupures dans la ville de libreville. donc la direction est venu constater le bon déroulement des travaux de remplacement de la turbine, d’une puissance de 13 mégawatts. l’objectif c’est un retour en production de cette machine entre le 03 et 04 avril prochain.  » a décliné Jean Pierre LASSENI DUBOSE, directeur général de la seeg.

Les techniciens de la seeg en plaint travaux.

Cette situation qui compte s’améliorer au plus tard le 04 avril prochain, pour les techniciens trouvés sur les lieux,  c’est donc une course contre la montre qui s’engage maintenant pour une satisfaction total de tous.