billets de la beac

 

A en croire l’Agence de presse africaine (Apa), un peu plus de cinq mois après avoir mis en circulation les coupures de 500, 1000 et 2000 francs, la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) songerait à les retirer. Motif : leur vieillissement précoce. Pourtant, en mars dernier, la BEAC semblait plutôt confiante quant à la qualité de ces nouvelles coupures, dont elle affirmait qu’elles avaient «bénéficié d’un traitement de surface», en vue de les protéger «contre toute forme de vieillissement précoce et à permettre leur traitement mécanique par la suite». Une initiative menée dans le «souci constant d’amélioration de la qualité», avait-on annoncé.

Quelques mois plus tard, les mêmes billets font l’objet de multiples plaintes de la part des usagers. Leur dégradation rapide a vite fait oublier le projet de la BEAC de faire des coupures de la gamme 2002 les plus sûres jamais fabriquées. D’autant que, ces billets présentent un aspect légèrement plus lisse, ainsi qu’une rigidité accrue au toucher. Mais au bout de quelques manipulations, ces billets présentent un aspect «écornées et fripées», du fait du retrait précoce de la matière plastique qui les recouvre. Si elle confirme le retrait de ces billets, la BEAC devrait travailler sur une meilleure tenue dans le temps.

 

 

source : GBR