Le retour du président de la république Ali Bongo Ondimba après quelques mois de convalescence au Maroc alimente encore les débat, l’état de santé d’Ali Bongo ne semble pas toujours convaincre bon nombre des gabonais à diriger le pays.

 

Après plusieurs mois de convalescence au Maroc suite à son accident vasculaire cérébrale survenu le 24 octobre 2018 en Arabie saoudite, Ali Bongo Ondimba a regagné sa terre natale le week end dernier. Convalescence terminée peut – être, mais sur les images diffusées le numéro 1 gabonais éprouverait encore des difficultés, l’ère affaiblit, démarche calme à son arrivée à l’aéroport international Léon Mba de libreville se sont ces quelques mots qu’il a prononcé «  cet accueille me touche, c’est un accueille qui est heuur… je ne sais pas, mais moi ça me touche. Je vous remercie sincèrement. » a t-il exprimé.

Ali Bongo et son épouse Sylvia Bongo à leur arrivée.

Un retour définitif, certes mais pour certains analystes de la vie politique gabonaise cela n’exclut guerre la question  d’actualité qu’est celle de la vacance du pouvoir » j’entends effectivement certains nombre de personne dirent que depuis que le président de la république  est rentré, il n’y a plus de question et de débats relativement à la vacance de pouvoir, mais je pense que ces gens qui le disent n’ont pas compris ce qu’est la vacance de pouvoir, parce que la vacance de pouvoir ne s’analyse pas de point de vu géographique(…) c’est une question de capacité, c’est est ce que la personne qui est titulaire d’une fonction en l’occurrence celle du président de la république, est -elle en capacité de diriger ou pas? A t-elle toues ses capacités, physique, intellectuelle, mentale et morale? On peut aller jusqu’au psychique pour assurer les fonction qui sont les siennes?  Et dans le cas du président de la république, si nous voulons faire les choses normalement, de façon moderne, on ne peut pas évaluer la capacité du président de la république en le regardant dans les audiences qui sont les opérations de communications. » a souligné Mays Mouissi.

Mays Mouissi analyste de la vie politique gabonaise.

Pour lors les regards reste braqués vers le gouvernants pour voir le train de la gouvernance en marche et taire définitivement cette histoire qu’à trop durée.

https://www.youtube.com/watch?v=k0c5Jal-4vs