Pap Wemba

 

Le chanteur, roi de la rumba congolaise est décédé ce dimanche à Abidjan a succombé aux suites d’un malaise qui l’a terrassé hier samedi en plein concert.

Après 47 ans de carrière musicale, Papa Wemba était l’un des artistes africains de renom international. La légende de la musique congolaise, a tiré sa révérence en Côte-d’Ivoire 20 minutes après le début de sa prestation dont il venait de chanter trois morceaux de son riche répertoire.   C’est au cours du festival musical organisé à Abidjan par le groupe ivoirien Magic System qu’il a éprouvé un malaise.

Ce malaise a été filmé et retransmis en direct par la chaîne de télévision ivoirienne RTI-1. Sur les images, tournées vers 5 heures du matin (même heure GMT), on voit l’artiste se déhancher sur la scène, tout en chantant, vêtu d’un pantalon noir, d’une tunique blanche et noire, la tête couverte d’un haut de forme rond de couleur rouge.

Alors que ses cinq danseuses continuent à chalouper sur le devant de la scène, on aperçoit soudain en arrière-plan le sexagénaire s’effondrer sur le dos. Les danseuses ne réalisent qu’au bout de quelques secondes ce qu’il s’est passé derrière elles et se précipitent pour secourir l’artiste, tandis que les rejoint un membre de la Croix-Rouge ivoirienne.

Papa Wemba s’en est allé, pour mieux exister en nous. Car comme le dit un adage : « un artiste ne meurt pas », poursuivra un cantique, « il est passé de l’autre côté de la pièce ».

 

Axelle MGB

www.rtngabon.org