jo 2016 ...

Grosse inquiétude chez nos athlètes gabonais pour les jeux olympiques de Rio de 2016 qui auront lieu cet été au Brésil. Pour cause, la situation sportive nationale et internationale posent plusieurs blocages chez nos principaux ambassadeurs qui sont souvent appelés à représenter les couleurs du Gabon dans cette grande compétition internationale.

Plusieurs désagréments observés dans certaines disciplines au Gabon notamment en athlétisme et en boxe pour ne citer que ceux-là. Dans la discipline d’athlétisme, la suspension de la fédération gabonaise d’athlétisme par l’IAAF (Institution d’Athlétisme et Fédérations Affinitaires) à cause du non acquittement des charges financières à l’endroit de l’instance internationale et du manque criard des ingratitudes aux normes internationales.

Ces manquements pénalisent plusieurs de nos athlètes de cette discipline parmi lesquels ; la sprinteuse internationale gabonaise et championne d’Afrique au 100 mètre féminin il y a 3 ans Rudy Zang Milama qui a exprimé sa désolation sur le comportement des dirigeants gabonais face aux sanctions infligées au Gabon par l’IAAF. Cela pour deux ans, les athlètes gabonais ne participeront pas aux grands rendez-vous comme les JO de Rio 2016 si les normes sportives et financières auprès de ladite instance ne sont pas respectées.

A cet effet, le ministre gabonais des sports Blaise Louembe, après avoir formulées quelques doléances à l’endroit de l’IAAF, espère un assouplissement de la situation qui jusque-là ne connaît aucune amélioration. Espérons que cette situation puisse trouver un accord prometteur pour revoir nos athlètes gabonais renouent avec les JO.

Au volet boxe, le gabonais Taylor Mabicka champion du monde lourd-léger, est en mauvais termes avec les dirigeants de la fédération gabonaise de boxe. Des problèmes de bourses, de contrats etc… ont fait l’objet d’une grosse incompréhension entre le boxeur et le président de la fédération Clément Sossa Simawango. Une situation qui risque de bouleverser la performance de Taylor Mabicka causant également la non-participation du boxeur gabonais lors des JO de Rio 2016. Espérons que les prochains jours soient déterminants et que le gouvernement mette tout en œuvre pour une meilleure participation de nos ambassadeurs aux jeux olympiques de Rio 2016 avec toutes les commodités nécessaires à la compétition.

 

 

Par : maxime Boussougou

       www.rtngabon.org