Pliya-jean-2

Jean Pliya auteur écrivain et poète béninois a tiré sa révérence le jeudi 14 mai 2015 dès suite d’une crise cardiaque à Abidjan en Côte d’Ivoire où il s’était rendu pour rendre ministère. il est mort à l’âge de 84 ans après un long parcours livresque. de ses nombreux ouvrages, on peut souligner: les Tresseurs de cordes » , Kondo le Requin, l’arbre fétiche, la Secrétaire Particulière… lesquels ouvrages mettent en exergue la littérature africaine. de tous ces romans, « La Secrétaire Particulière »  a connu beaucoup de succès du fait que dans cet ouvrage, Jean PLIYA ressort dans les trois registres de la langue de Molière l’abus d’autorité de certains patrons ou responsables d’entreprises et société, qui se livrent impunément à la pratique des pots-de-vin, au favoritisme, au népotisme et détournement des fonds publics sans oublier le encerclement sexuel qu’ils infligent à la gente féminine sous leur autorité. il faudra noter que cet ouvrage a fait le tour de l’Afrique francophone et a servi d’objet d’étude au programme scolaire et estudiantin dans plusieurs pays de l’Afrique coloniale.

très religieux, Jean Pliya a également écrit et publié plus d’une dizaine de littérature chrétienne charismatique.

Il est par ailleurs le propulseur du Renouveau Charismatique dans l’église catholique en Afrique. « Prie car tout dépend de Dieu, mais agis comme si tout dépendait de toi. » une citation de Saint Ignace de Loyola, était le slogan préféré de l’écrivain et dramaturge franco-béninois Jean Pliya.

Ancien Directeur de Cabinet, ancien Ministre, chevalier de l’ordre, il était Professeur de géographie et d’histoire à la fin des années 50 au Bénin après son parcours en France.

La mort de Jean PLIYA prouve une fois de plus qu’un vieillard qui meurt en Afrique, est une bibliothèque qui brûle, sauf que celle-ci aura laissé des empreintes qui ne s’effaceront jamais.