Ali Bongo Ondimba ne présidera pas la cérémonie de la 10ème édition de la journée nationale du drapeau ce vendredi 09 août. C’est le premier ministre, chef du gouvernement, Julien Nkoghe Bekale qui le remplacera à la place de l’indépendance. Cette situation vient renforcer les appréhensions des gabonais quant à la présence d’Ali Bongo sur le territoire national et son état de santé.

La 10ème édition de la journée nationale du drapeau sera orpheline de son initiateur Ali Bongo Ondimba. En effet selon le protocole d’état, c’est Julien Nkoghe Bekale qui le remplacera à la place de l’indépendance. Fait inquiétant tout de même quand les autorités et le gouvernement soutiennent qu’Ali Bongo va bien et qu’il poursuit sa convalescence.

Cette pilule est quand même difficile à avaler pour les amateurs de la politique nationale et internationale. Comment comprendre qu’Ali Bongo que l’on dit malade préfère sacrifier son »bébé » pour recevoir Faure Gnassigbé »? C’est quand même politique mal orchestré. 

Question. Qu’est ce qui se trame actuellement à la présidence en ce qui concerne l’état de santé d’Ali Bongo? Poser la moindre question autour de celle-ci devient un crime de lèse majesté. dans tous les cas, cette attitude ne surprend personne; on peut vouloir confisquer un temps mais nul n’est éternel et tout fini par se savoir. Suivez notre regard.