Le maire de la commune de Libreville Léandre Nzue a été reçu en audience par le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba ce mardi 06 août au palais de la présidence de la république. Audience à laquelle prenait le haut commissaire à l’environnement et au cadre de vie Yannick Ongouwou Sonnet.

 Cette convocation de l’Édile de la capitale gabonaise fait suite à la grève déclenchée le 1er Août dernier par  la société de collecte des ordures ménagère Averda. Cette grève qui plonge depuis plusieurs jours déjà Libreville et ses environs dans une insalubrité totale.

« L a grève déclenchée par Averda a été faite de manière unilatérale et nous a tous surpris qu’à cela ne tienne il faut trouver des solutions idoines avant les fêtes de l’indépendance qui approchent » a déclaré Léandre Nzue. De sources concordantes  la société Averda réclameraient à l’Etat gabonais le paiement de la dette qui s’élèverait à environ 20 milliards de FCFA. Cette dette oscillait autour de 25 milliards de FCFA et en mars dernier le gouvernement gabonais aurait versé à Averda l’équivalent de 5 Milliards en deux tranches.

Une situation qui commence à agacer les populations qui estiment que le gouvernement n’arrive pas à trouver jusqu’à ce jour des solutions pérennes pour la collectes des ordures ménagères. Hier c’était SOVOG aujourd’hui c’est Averda. Quoiqu’il en soit des tonnes des déchets et d’ordures continuent de croître de manière exponentielle, ce qui pourrait devenir à cour un véritable problème de santé publique.