Le comité d’organisation de Gabon 9 provinces a échangé avec la presse nationales   ce mardi 06 août au palais des Sports de Libreville sur les derniers ajustements relatif à la bonne organisation dudit événement. Pour Arnold Djoud et ses compères »plus rien ne devrait se faire comme avant ».

Les membres du comité d’organisation de Gabon neufs provinces étaient face à la presse ce mardi 06 août au Palis des Sports de Libreville. Occasion pour Arnold Djoud et Laetitia Mébalet, la chargé de communication au ministère de la Culture d’échanger avec les journalistes sur les derniers ajustements concernant cette manifestation culturelle qui débute dans 48 heures.

Entre autres questions évoquées lors de ces échanges figuraient bien l’épineux problème de de sécurité sur le site devant abriter la manifestation et aussi le respect du chronogramme par les artistes.

« Il ne sera plus question de faire attendre le public parce qu’un artiste n’est pas à l’heure. La programmation doit être respectée. L’artiste qui n’est pas à la l’heure ne pourra pas être reprogrammé » a souligné Arnold Djoud décidé visiblement à rompre avec l’improvisation qui a toujours caractérisé cette événement.

Quant au volet sécuritaire, la chargé de la communication du ministère la culture Laetitia Mébalet a rassuré les populations. « nous avons pris attache avec le ministère de l’intérieur aux fins de mettre à dispositions des équipes sur le site. un cordon de sécurité sera déployé avec l’appui des nombreux bénévoles; il y aura aussi le soutien du ministère de la santé pour justement parer à toutes les éventualités, fatigues et autres malaises ».

Initiée en 2017, Gabon 9 provinces avait  connu un début démobilisant avec l’intrusion du 1er terroriste gabonais Aba’a Minko dans différents média privés et sa promesse de mettre le Gabon à feu et à sang si Ali Bongo ne remettait pas le pouvoir au peuple, ce qui avait causé la psychose dans toute la vile. Aujourd’hui en prison ou ailleurs la silhouette d’Aba’a Minko a t-elle exhonérer de la tète des populations de Libreville? Wait and see.