migomigo

Véritable désolation au sein du football national, pourtant décrété professionnel il y a  4 ans par les plus hautes autorités gabonaises en tête desquels le président de la république Ali Bongo Ondimba, la Ligue Nationale de Football Professionnel du Gabon broie du noir.

Voilà 4 ans déjà que les joueurs du championnat national de football professionnel de première et deuxième divisions sont plongés dans une tumultueuse situation, les permettant de vivre plusieurs mois dans la galère. Au regard des faits, plus de 60 joueurs du national foot professionnel ne perçoivent plus leur salaire depuis plusieurs mois au sein de leurs différents clubs.

C’est le cas du stade Migovéen dans la province du moyen Ogooué où les joueurs écopent de 3 mois sans salaires. Selon plusieurs joueurs dudit club, les dirigeants de cette formation parlent d’une insuffisance des résultats, en raison de la dernière place occupée par le club. Une décision jugée absurde de la part de l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG). Pour celle-ci, le comportement des dirigeants de cette formation, ne respecte pas les critères de contrat professionnel des joueurs. L’ANFPG demande au président du club de Lambaréné dans la province du moyen Ogooué de respecter les contrats des joueurs jusqu’en fin de saison. De plus, les joueurs du stade Migovéen, se retrouvent hors de leur logement car, protestant pour leurs droits, les responsables du club ont trouvé mieux de les délogés.

L’ANFPG, fustige le comportement de certains présidents de clubs de première et deuxième division de football pour revoir le niveau de traitement des joueurs conformément aux textes des lois liés au football professionnel au Gabon.

Rappelons, qu’une assemblée générale de l’association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (ANFPG) est prévue le samedi 2 avril 2016, pour remédier à cette situation désolante des joueurs gabonais évoluant en championnat national.

 

Par : Maxime Boussougou

www. Rtngabon.org